Loading...
You are here:  Home  >  Parcours  >  Current Article

Sammy Davis Junior dans la Kasbah

Par Mohamed, Tanger  /   Audio  /   Mohamed, Tanger  /   5 février 2013

« C’est elle ou moi ! ». Combien sont-ils de par le monde à avoir cédé à la menace de leur mère ? Pas simple de faire un choix, même quand on s’appelle Sammy Davis Junior et qu’on habite à Tanger.

Audio in French/Arabic, text in French

Je m’appelle Mohamed, je suis né dans la Kasbah, mais mon visage ressemble à un acteur américain qui s’appelle Sammy Davis Junior, parce que mon nez, mon front… Lui a un œil mais moi j’en ai deux, moi je vois mieux que lui. Beaucoup de touristes m’appellent Sammy Davis Junior, je fais guide dans la Kasbah et dans la Medina, je suis très connu, tout le monde me connaît, comme Coca-Cola.
J’ai pas de père, j’ai que la mère. Avant j’étais célibataire. Pas marié. A ma première entrée en Espagne, quand je sors de bateau, peut-être à vingt ou trente mètres je trouve les banquilles, les chaises, dans un parc. Je fais comme ça avec mes yeux et je trouve une fille de Ferrand elle me voit je l’aime elle m’aime aussi, elle me dit de me marier je dis d’accord. On a voyagé trois mois en Espagne, et jusqu’à Barcelone. Quand j’arrive ici à Tanger, chez maman, le premier jour, le deuxième jour, maman déteste la fille Fernandez, parce qu’elle avait des vêtements pas comme il faut. Elle était trop provocante, tout le temps sur moi. Je dis maman je veux me marier avec elle. Et maman me dit non, si tu te maries avec ça tu n’es pas mon fils. C’est soit la gaouriya soit moi. Et finalement j’ai choisi ma mère. Et maintenant je reste comme ça, et c’est ça ma vie, j’ai trois enfants et une autre femme.

Mohamed
Avec la complicité de Faïna Ramdani

    Print       Email