Loading...
You are here:  Home  >  Parcours  >  Current Article

Je suis « la » sosie de Ben Bella

Par Nadia Allahoum, Alger  /   Audio  /   Nadia Allahoum, Alger  /   28 décembre 2012

N’allez surtout pas croire qu’être la sœur du président de la République soit un statut enviable…

Audio in Arabic and text in French

Traduction en français de l’audio en arabe

Lorsque j’étais jeune, je passais mes vacances chez mon oncle, à M’Sila. Un été, des gens également originaires de M’Sila, qui vivent maintenant au Maroc, étaient de passage. J’avais six ou sept ans et alors que je jouais à la corde avec leurs deux petites filles, j’ai entendu celle qui avait mon âge dire en parlant de moi à sa sœur :

«Samia, Samia, regarde, on dirait Ben Bella* !

Quoi ? dis-je. Qui c’est ça Ben Bella ?»

À l’époque, nous avions à peine entendu parler de Ben Bella, je ne savais pas bien qui c’était.

Quelques années plus tard, j’appelle ma mère pour lui dire que beaucoup de gens que je rencontre me surnomment «Ben Bella». Je lui demande même qui est mon vrai père : «Ben Bella ou Lakhdar ?» Là, je l’ai vraiment vexée…

À ce moment-là, mon père vivait en France. Lorsqu’il est venu passer ses vacances en Algérie, je suis allé le voir et je lui ai balancé : «Est-ce que tu sais que pendant que tu étais en France, ma mère a couché avec Ben Bella ? Que je suis le fruit de cette relation et que c’est pour ça que je lui ressemble !?»

En 1990, à l’arrêt de bus de Ben Aknoun, deux policiers s’approchent de moi et m’ordonnent de les suivre au commissariat. Je proteste : «Mais pourquoi voulez-vous m’emmener au commissariat ? Je ne fais qu’attendre le bus.»

Je ne reçois aucune réponse. Une fois au commissariat, on me dit que la sœur de Ben Bella n’a rien à faire à un arrêt de bus et que c’est dangereux pour moi ! Je leur demande alors, sur le ton de la plaisanterie, de m’emmener jusqu’à lui. Ils ne rient pas et je dois leur montrer ma pièce d’identité qui porte le nom de Allahoum N. Zora pour qu’ils me relâchent. Ils ont quand même maintenu que je ressemblais à Ben Bella !

Depuis, j’ai souvent cherché à rencontrer Ben Bella, dans l’espoir qu’il me donne quelque chose et aussi pour le connaître.

 

Nadia Allahoum, Alger
Traduit de l’arabe (Algérie) par l’UFM (Union des familles musulmanes, Marseille)

* D’origine marocaine par ses parents, Ahmed Ben Bella (1916-2012) a été l’un des combattants majeurs de l’indépendance algérienne, premier président de la République algérienne de 1962 à 1965. Puisque ces histoires vraies sont éditées dans le cadre de «Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture», rappelons aussi qu’il a joué au football sous les couleurs de l’Olympique de Marseille durant la saison 1939-40…

 

    Print       Email