Loading...
You are here:  Home  >  Histoires du dedans

Histoires du dedans

En 2015 et 2016, l’Agence régionale du Livre (ArL) de la Région Provence Alpes Côté d’Azur a proposé à l’association Histoires vraies un nouveau territoire de collecte : 4 établissements pénitentiaires de la région avec 4 groupes de détenus non francophone majeurs et mineurs.

Des binômes écrivains et traducteurs littéraires ont été composé pour intervenir durant 10 séances (dans chaque établissement). Au cours des séances de travail, le détenu participant choisit librement de confier une histoire dans sa langue grâce à la présence d’un traducteur littéraire. Cette histoire, donne à voir quelque chose que la personne considère comme digne d’intérêt. Suite à la collecte de récits (écoute, enregistrement sonore du récit), les histoires sont traduites et retravaillées pour l’écrit par l’écrivain et le traducteur, puis restituées aux détenus oralement. Les Histoires vraies du dedans sont disponibles à l’écoute sur le site de l’association des Histoires vraies et publiées dans un livret.

Quatre auteurs « artiste-collecteur » (roman et/ou bande dessinée) et trois traducteurs :
François Beaune (écrivain) et Laure Hinckel (traductrice littéraire du roumain) : Centre de détention de Tarascon
Thomas Azuelos (auteur et dessinateur de BD) et Mathilde Chèvre (traductrice littéraire de l’arabe et auteur/illustratrice) : Établissement pour mineur de la Valentine
Clara le Picard (auteur de théâtre) et Laure Hinckel : Centre pénitentiaire des Baumettes à Marseille
Cédric Fabre (écrivain) et Lotfi Nia (traducteur littéraire de l’arabe) : Centre pénitentiaire de la Farlède à Toulon

L’action s’est déployée dans 4 établissements pénitentiaires de la région durant le dernier
trimestre 2015. Le dispositif est reconduit en 2016.
Fullscreen Mode

Ce projet a été soutenu par la Direction régionale des services pénitentiaires, la Direction régionale de la Protection judiciaire de la jeunesse, la Direction régionale des Affaires culturelles et le Conseil régional qui ont sollicité l’Agence régionale du Livre mais aussi la Sofia et la délégation générale à la langue française et aux langues de France. Il est renouvelé en 2017.