La blague de la place Sassine, à Beyrouth

9 septembre 2020

La place Sassine, à Beyrouth

Quand on a la famille dans le dos, on se sent indomptable. Quand la famille est loin, que la guerre a tout fait éclater, alors on se retrouve sans défense, à la merci du monde. Voilà une blague que les gens se racontent aujourd’hui à Beyrouth :

Deux Syriens sont venus se réfugier dans la capitale et mendient pour survivre, mais l’un des deux n’arrive pas à ramener d’argent, tandis que l’autre s’est acheté une maison et commence à se faire une fortune.

– « Comment tu fais ? » lui demande le premier.

– « C’est simple, je vais à Ashrafiyeh, dans le quartier chrétien, je m’installe place Sassine et je mets une pancarte devant moi : il me manque 10000 livres (5 dollars) pour retourner en Syrie. »