« Dans ma ZUP », le roman graphique créé à partir d’histoires vraies de la ZUP de Chambéry-le-haut

80 ans d’histoire de la banlieue à travers la voix de ses habitants, aux éditions du Nouvel Attila.

Les ZUP sont les Zones à Urbaniser en Priorité, programme de logements sociaux créé en 1958 par la planification gaullienne afin d’accueillir les mal-logés des villes d’après-guerre, l’exode rural, et les rapatriés. En 12 ans, 197 ZUP seront aménagées, soit 2 millions de logements. Les « ZUP », ce sont plus globalement nos « cités », nos « banlieues », nos « zones sensibles », dont François Beaune et Fabrice Turrier ont été voir les habitants en posant leurs valises à Chambéry-le-Haut. Vous découvrirez comment Joey Starr a perdu quelques dents lors d’un concert ; comment, un été, un gymnase s’est transformé en piscine ; comment manger du saucisson de porc hallal ; comment la banlieue peut être un lieu à aimer et à fuir ; comment les oiseaux de proie de Tahar planent au-dessus des tours ; comment le chanteur de Pow Wow Ahmed Mouici (Dans la jungle, terrible jungle…), a commencé sa carrière en blouson noir rockabilly ; comment les couples mixtes s’épanouissent en banlieue et métissent la France. Ce roman graphique fait entendre la banlieue et ses voix à travers 80 ans d’une histoire unique, sans clichés ni surplomb. Le projet a pu naître grâce à la collaboration avec L’espace Malraux de Chambéry.

« On parle tout le temps d’intégration, mais il faudrait que les gens intègrent le fait qu’on est français, alors que nous on le sait. »

Les auteurs

François Beaune est né en 1978 à Clermont-Ferrand. Il a publié chez Verticales un recueil d’Histoires vraies, La Lune dans le puits, 2013 (Folio, 2017) et trois romans : Un homme louche, 2009 (Folio, avril 2011) ; Un ange noir, 2011 ; Une vie de Gérard en Occident, 2016. En 2018, il publie au Nouvel Attila Omar et Greg, sur l’itinéraire politique et social de deux militants marseillais du FN partis de l’extrême-gauche, qui lui a valu le Prix du livre du Réel décerné par la librairie Mollat (Florence Aubenas, Jean-Paul Kauffmann et Philippe Lançon faisant partie du jury).
Fabrice Turrier est né en 1970, année de la disparition de Hara Kiri, à Saint-Priest dans le Rhône, et a grandi à Grenoble, sous l’ombre froide des noyers, où il dévore l’intégralité des numéros de Petzi, la marmotte de Carla et Vilhelm Hansen. Le Catherine Certitude avec des dessins de Sempé, l’année de ses dix-huit ans, achève de le persuader qu’il sera, un jour, illustrateur. Il se tourne vers l’illustration pour enfants, après avoir suivi les cours de Jean Claverie aux Beaux-Arts de Lyon. Il travaille également pour des décors ou des dessins animés. Son maître absolu, c’est Fred, créateur de Philémon, en bande dessinée ; et en fiction, l’absurde et le non-sens. Dans chacune de ses histoires, au trait simple et original, il offre un travail personnel décalé, burlesque et savoureux.

Pour en savoir plus

Retrouvez François Beaune intervenant dans Le nouveau rendez-vous de Laurent Goumarre pour parler de « Dans ma ZUP ».