La nouvelle femme de mon père

10 janvier 2013

Après le décès de ma mère des suites d’une longue maladie mon père a décidé de se remarier. L’idée était loin de me faire plaisir mais j’ai dû m’y faire. Je dois dire qu’elle est gentille avec moi et généralement facile à vivre. Financièrement, nous sommes plutôt à l’aise mais restons somme toute raisonnables. Seulement elle, elle a un rapport assez spécial à l’argent. Il y a un mois, nous nous apprêtions à prendre la route vers Constantine pour rendre visite à sa famille quand elle a demandé à mon père de faire un crochet par le Marché Central de la ville. Nous faisons donc tout un détour pour nous y rendre.

Arrivés là bas, elle descend de la voiture en courant. Elle voulait sûrement faire quelques achats histoire de ne pas arriver chez ses parents les mains vides. Quelle ne fut pas notre surprise de la voir revenir en courant, deux bottes de coriandre à la main en disant : « ça coute moins cher ici qu’à Constantine ! ». La différence était de 5 Da, soit l’équivalent de 0,5 centimes d’euros. Etonnés, nous n’avons rien dit. Sur la route, arrivés à Meskiana, deux petites filles ont surgi de nulle part. Mon père s’est arrêté juste à temps pour ne pas les percuter de plein fouet. Nous étions choqués, mon père respirait bruyamment et ma belle-mère a poussé un grand ouf de soulagement et s’est écriée : « Mon Dieu, c’en était moins une ! On n’aurait pas été obligés de payer les dommages et intérêts pour UNE mais pour DEUX !!! ». Mon père, pas encore remis du choc de l’accident en est resté la bouche ouverte. Nous n’en croyions pas nos oreilles ! Il a roulé les 300 km restants sans dire un mot de plus.