La belle au bois dormant, par Omar

15 septembre 2012

A Beyrouth, Omar raconte une histoire macabre et fantastique. Une parodie de mariage touchée par l’ange du bizarre, dans un village chrétien du Mont-Liban.

Transcription de l’histoire audio

Dans ce village il y a un cimetière. Un soir des jeunes complètement bourrés sont venus déterrer le corps d’une femme, d’une vieille femme qui était morte il y a quelques temps, et qui était morte sans s’être mariée.

Donc ça faisait un bon bout de temps que cette femme était enterrée mais ses os tenaient encore un peu de chair, donc le squelette tenait encore. Ces jeunes ont sorti le corps, l’ont habillé, lui ont mis du rouge à lèvres, l’ont promené en mobylette dans tout le village, ont même mis une cigarette dans la bouche de cette femme et ont commencé à chanter des chansons et à la balader dans tout le village.

Le lendemain ça a fait un énorme scandale, surtout que les jeunes ont distribué les photos sur Facebook et sur les réseaux sociaux. Après qu’ils aient été attrapés, que ça a fait un scandale, une vieille femme du village a dit : « Mais, pourquoi tout ce remue-ménage ? » Une vieille femme qui ne s’était pas mariée, très belle jeune, qui a refusé les premiers prétendants et finalement ça a continué jusqu’à ce qu’elle devienne vieille… « Mais, pourquoi tout ce remue-ménage, moi quand je vais mourir, j’aimerais bien que des jeunes gens viennent me sortir de mon tombeau, m’habille, me balade, me chante les chansons de mon mariage… »

Elle a senti qu’il y avait de l’espoir.

Omar Abi Azar, histoire également disponible sur Arte